Présentation

Programme

L'ensemble des enseignements et des formations sont présentés, ci-après, avec les tarifs pour la session 2016-2017. Ces divers cours ou cycle de conférences sont dispensés au sein de l'Institut Khéops dans nos locaux 42 rue du Fer à Moulin, à Paris, dans le 5e arrondissement.

Les enseignements proposés par correspondance sont les écritures hiéroglyphiques et hiératiques, et la langue du moyen-égyptien, ainsi que le lecture et traduction de nombreux textes littéraires, historiques et religieux.

Une brochure imprimée pourra être postée sur simple demande auprès de notre secrétariat.

 

Téléchargement du Programme "session 2016-2017" au format PDF

 

Téléchargement du Bulletin d'inscription et tarifs "session 2016-2017" au format PDF

 

Téléchargement du Mandat de prélèvement SEPA au format PDF

Session 2016-2017

Calendrier de la session

Dates des congés (durant lesquels les cours sont suspendus) :

Stages et conférences "ÉTÉ 2017"

Stage "Découverte des hiéroglyphes" (niveau débutant)

Ce stage s’adresse aux adultes et adolescents ne disposant que de quelques jours pour appréhender l’écriture et la langue de l’Égypte pharaonique. Chaque demi-journée est consacrée à l’acquisition des grands principes qui régissent l’écriture égyptienne (hiéroglyphique, cursive ou hiératique) ainsi que de la langue classique (principales règles de grammaire indispensables à la compréhension de la syntaxe du moyen-égyptien) ; l’objectif étant de permettre au participant de déchiffrer, à l’issue du stage, les inscriptions les plus courantes figurant sur les parois de temples, ou sur des petites stèles.

Dates et horaires proposés

• du 3 au 7 juillet 2017, du lundi au vendredi de 10 h à 13 h, cinq cours assurés par Dominique Farout.

Frais d'inscription : 250,00 €

 

S'inscrire en ligne

du 3 au 7 juillet 2017, du lundi au vendredi de 10 h à 13 h

 
Isnc Atelier épigraphoe

Les archives du temple – Révisions et traductions (niveau fin de 1re ou 2e année)

Les grands temples comme ceux d’Amon à Karnak, de Ptah à Memphis… tout comme de plus modestes chapelles comme celles de Deir el-Médineh ont livré de nombreux témoignages (éléments architecturaux, reliefs, stèles, statues et divers ex-voto) qui éclairent les égyptologues sur la vie des temples, des dieux, des prêtres et du personnel qui assurèrent le fonctionnement de ces institutions. C’est à partir de quelques-unes de ces archives que nous aborderons des éléments de civilisation et de révision du programme de première année ainsi que des notions qui prépareront la deuxième année.

• du 3 au 7 juillet 2017, du lundi au vendredi de 10 h à 13 h, cinq cours assurés par Alain Fortier.

Frais d'inscription : 250,00 €

S'inscrire en ligne

du 3 au 7 juillet 2017, du lundi au vendredi de 10 h à 13 h, cinq cours assurés par Alain Fortier.

 
inscr Textes amarna

Les dédicaces et scènes de temple – Révisions et traductions (niveau fin de 2e ou 3e année)

Après avoir rappelé les règles de grammaire qui entrent en jeu pour lire les textes étudiés au cours de ce stage, nous définirons ce que sont les scènes de temple et les dédicaces royales. Nous présenterons leur organisation de base. Nous décrirons les modalités de leur mise en place au cours du troisième millénaire ainsi que l’évolution de leur contenu iconographique et scriptural en traduisant des exemples notables et variés, du plus simple au plus complexe. Ces derniers nous permettront d’expliquer la relation entre image et écriture, propre à la civilisation pharaonique.

• du 3 au 7 juillet 2017, du lundi au vendredi de 14 h à 17 h, cinq cours assurés par Dominique Farout.

Frais d'inscription : 250,00 €

S'inscrire en ligne

du 3 au 7 juillet 2017, du lundi au vendredi de 14 h à 17 h, cinq cours assurés par Dominique Farout.

 
inscr Textes amarna

La Grande inscription dédicatoire d'Abydos – Séminaire lecture et traduction (niveau avancé)

Cette inscription, gravée sous Ramsès II en façade du temple de son défunt père Séthi Ier en Abydos, raconte comment le roi, lors d’un voyage à Thèbes dans la première année de son règne, découvrit l’édifice inachevé et à l’abandon, et ordonna immédiatement de remédier à cet état de fait. Par son texte et son vocabulaire, ce texte, d’une grammaire assez simple, représente une source majeure concernant l’architecture, l’administration des temples, et le culte des défunts dans l’Égypte ancienne.

• du 3 au 7 juillet 2017, du lundi au vendredi de 14 h à 17 h, cinq cours assurés par Pierre Grandet.

Frais d'inscription : 250,00 €

S'inscrire en ligne

du 3 au 7 juillet 2017, du lundi au vendredi de 14 h à 17 h, cinq cours assurés par Pierre Grandet.

 
inscr Textes amarna

La Lecture du Temple égyptien – Conférences-ateliers (tous publics et tous niveaux)

Nous vous proposons trois conférences-ateliers qui présenteront ce qu’est un temple égyptien. Chaque atelier abordera un des aspects de cette étude architecturale et iconographique, et invitera les auditeurs à une participation active, en fin de séance : • lundi 3 juillet : les caractéristiques, fonctions et évolutions du temple égyptien, les différences et les points communs avec la tombe, la lecture de l’architecture ; • mardi 4 juillet : les images du temple égyptien et leur lecture (1) : statues divines, stèles, reliefs et principales scènes rituelles ; • mercredi 5 juillet : les images du temple égyptien et leur lecture (2) : programme décoratif et notion de « grammaire du temple » .

• du 3 au 5 juillet 2017, du lundi au mercredi de 17 h 30 à 19 h, trois conférences-ateliers assurées par Marie-Astrid Calmettes.

Frais d'inscription : 50,00 €

S'inscrire en ligne

du 3 au 5 juillet 2017, du lundi au vendredi de 17 h 30 à 19 h, trois conférences-ateliers assurées par Marie-Astrid Calmettes.

 
inscr Textes amarna

Moyen-égyptien

L’enseignement que nous proposons traite de l’égyptien du Moyen Empire, écrit en hiéroglyphes ou transcrit du hiératique en caractères hiéroglyphiques. Cette langue représente la langue classique de la culture égyptienne et a joui, à ce titre, d’une longue postérité, sous la forme d’un égyptien dit "de tradition". L’égyptien hiéroglyphique est presque exclusivement réservé aux textes gravés ou peints sur des parois de monuments, et fut employé des origines de la civilisation égyptienne jusqu’au IVe  siècle de notre ère.

Cycle "écriture et grammaire"

Moyen-égyptien

Le premier cycle d’égyptien hiéroglyphique comprend trois années consacrées à l’étude de l’écriture et de la grammaire de l’égyptien classique. Chaque année comprend trente séances hebdomadaires d’une durée de deux heures. L’enseignement de la langue suit la progression de l’ouvrage Cours d’égyptien hiéroglyphique de Pierre Grandet et Bernard Mathieu (© Khéops, 2003). Dès la première année, il est proposé de traduire et d’analyser des extraits de textes du Moyen Empire, puis des textes complets durant la troisième année.

Des travaux pratiques, et notamment, l’explication des textes sont assurés par chaque égyptologue. Nous proposons aux participants qui le souhaitent, de se soumettre à un contrôle continu permettant de vérifier le progrès des connaissances. Ce dernier consiste à réaliser, après chaque leçon, l’exercice de version et thème correspondant. L'exercice est corrigé et noté par l'enseignant.

Première année

Dates et horaires proposés

• le mardi de 19  h à 21  h, du 4 octobre 2016 au 20 juin  2017, trente cours assurés par Alain Fortier.

Frais d'inscription : 590,00 €

S'inscrire en ligne

le mardi de 19 h à 21 h, du 4 octobre 2016 au 20 juin 2017

 
insc EH3
   

 

• le jeudi de 14 h à 16 h, du 6 octobre 2016 au 22  juin  2017, trente cours assurés par Alain Fortier.

Frais d'inscription : 590,00 €

S'inscrire en ligne

le jeudi de 14 h à 16 h, du 6 octobre 2016 au 22 juin 2017

 
insc EH3
   

Deuxième année

Dates et horaires proposés

• le mercredi de 19 h à 21 h, du 5 octobre  2016 au 14 juin 2017, trente cours assurés par Jean-Luc Fissolo.

Frais d'inscription : 590,00 €

 

S'inscrire en ligne

le mercredi de 19 h à 21 h, du 5 octobre 2016 au 14 juin 2017

 
insc EH2

Troisième année (fin du programme de grammaire)

Dates et horaires proposés

• le mardi de 19 h à 21 h, du 4 octobre au 13 décembre 2016, neuf cours assurés par Dominique Farout.

Frais d'inscription : 180,00 €

 

Ces dix séances permettront de terminer le programme de grammaire du Cours d'égyptien hiéroglyphique (leçons 46 à 55). Nous vous invitions à poursuivre cette étude en vous inscrivant, au même horaire, à l'atelier d'épigraphie égyptienne, de janvier à juin 2017.

S'inscrire en ligne

le mardi de 19 h à 21 h, du 4 octobre au 13 décembre 2016

 
insc EH1

CYCLE « Lecture & traduction »

Le cycle "lecture & traduction" s’adresse à toute personne ayant déjà acquis les bases de l’égyptien classique et désirant mettre en application ses connaissances de la langue en traduisant des textes extraits de l’anthologie égyptienne, ou s'initier à la lecture de l'écriture hiératique. Un grand choix de textes est proposé : classiques de la littérature, textes administratifs ou juridiques, autobiographies historiques, stèles et monuments…

Atelier d’épigraphie hiéroglyphique (suite de la 3e année)

Ce cours s'adresse aux personnes qui lisent déjà le moyen égyptien (niveau 3e année), le but étant de se familiariser avec les mains des scribes égyptiens qui varient suivant la date et le support des inscriptions hiéroglyphique. En traduisant des stèles, parois de tombes ou de temples, cercueils, statues, vases canopes, etc., nous livrerons les informations concernant les signes, leur forme et l'agencement des mots. Nous montrerons comment éviter simplement un certain nombre de pièges épigraphiques. Bien entendu, nous en profiterons pour réviser les points de grammaire correspondant aux inscriptions étudiées, et ainsi des trois années passées.

Dates et horaires proposés

• le mardi de 19 h à 21 h, du 3 janvier au 13 juin 2017, vingt cours assurés par Dominique Farout.

Frais d'inscription : 400,00 €

 

S'inscrire en ligne

le mardi de 19 h à 21 h, du 3 janvier au 13 juin 2017

 
Isnc Atelier épigraphoe

Textes de l’époque amarnienne (suite et fin)

Durant ce trimestre, nous poursuivrons notre étude des textes de l’époque d’Akhénaton à El-Amarna à partir de la publication de M. Sandman-Holmberg, en particulier le texte des stèles-frontières fixant les limites de la vaste cité amarnienne. L'étude et la traduction des documents de cette époque ne requièrent qu’une bonne connaissance du moyen-égyptien, les textes en question étant rédigés dans une langue encore très proche de cet idiome.

Dates et horaires proposés

• le mardi de 14  h à 16 h, du 4 octobre au 13 décembre 2016, neuf cours assurés par Pierre Grandet.

Frais d'inscription : 180,00 €

S'inscrire en ligne

le mardi de 14 h à 16 h, du 4 octobre 2016 au 13 décembre 2016

 
inscr Textes amarna

Textes relatifs aux oracles

Le recours aux oracles divins apparaît dans l’histoire égyptienne à partir du règne d’Hatchepsout, et prend une place de plus en plus importante au cours du Nouvel Empire. De très nombreux textes s’en font l’écho et nous apprennent pourquoi on consultait un oracle, comment on le consultait et comment il répondait aux questions qu’on lui posait… du choix d’un roi au vol d’un pagne. Nous proposons d’étudier un choix de ces documents, tant royaux que privés.

Dates et horaires proposés

• le mardi de 14 h à 16 h, du 3 janvier au 20  juin  2017, dix-neuf cours assurés par Pierre Grandet (absent du 31 janv au 21 févr 2017, pas de cours le 26 mai 2017 !).

Frais d'inscription : 380,00 €

 

S'inscrire en ligne

le mardi de 14 h à 16 h, du 3 janvier au 20 juin 2017

 
insc Textes Oracles

L’égyptien classique par les monuments

Ce niveau avancé de lecture et traduction s’adresse aux personnes qui ont déjà acquis de bonnes bases en écriture et grammaire, s’agissant de lire les monuments tels qu’ils se présentent. Nous étudierons des textes du Moyen Empire : quelques autobiographies ainsi que l'Enseignement loyaliste dont la rédaction remonte au début de la XIIe dynastie. À la demande des participants, nous en profiterons pour aborder les points de grammaire correspondants. Nous analyserons les informations que ces textes livrent concernant la civilisation et l’histoire de cette période.

Dates et horaires proposés

• le mercredi de 14 h 30 à 16 h 30, du 5  octobre 2016 au 14  juin  2017, trente cours assurés par Dominique Farout.

Frais d'inscription : 590,00 €

 

S'inscrire en ligne

le mercredi de 14 h 30 à 16 h 30, du 5 octobre 2016 au 14 juin 2017

 
insc égyptien par les monuments

La Pierre de Rosette – à partir de la version hiéroglyphique

Ce monument iconique et fondateur de l’égyptologie est surtout connu pour être l’un des textes clés qui permit à J.-Fr. Champollion de comprendre le fonctionnement de l’écriture hiéroglyphique. Mais qu’en est-il de ce document ? Il s’agit d’un décret pris par le jeune roi Ptolémée V Épiphane en 196 av. J.-C., à l’occasion d’une grande réunion des prêtres égyptiens avec l’autorité royale qui s’est tenue à Memphis. Les conclusions de ce synode furent inscrites en écriture hiéroglyphique et démotique ainsi qu’en grec sur une grande stèle découverte à el-Rashid (Rosette) en 1799. C’est à partir de la reconstitution du texte hiéroglyphique établie par K. Sethe qui s’appuie notamment sur une autre version plus tardive (stèle de Nebireh), que nous ferons une lecture de la Pierre de Rosette qui sera resituée dans son contexte historique et culturel.

Dates et horaires proposés

• le mercredi de 14 h 30 à 16 h 30, du 2 novembre au 14 décembre  2016, sept cours assurés par Alain Fortier.

Frais d'inscription : 140,00 €

 

S'inscrire en ligne

le mercredi de 14 h 30 à 16 h 30, du 2 novembre au 14 décembre 2016

 
Insc Pierre de Rosette

Textes des Obélisques, de la Concorde à Louxor

Parmi les monuments caractéristiques égyptiens, les obélisques occupent une place importante. Ils sont connus de l’Ancien Empire à l’époque romaine ; mais c’est le Nouvel Empire qui offrit les exemplaires les plus importants dont ceux du temple de Louxor. Monuments solaires et royaux, ils sont couverts d’inscriptions constituant de véritables panégyriques royaux. Ces obélisques ont suscité l’envie des empereurs romains ou furent l’objet de présents imposants ; c’est ainsi qu’on les retrouve à Rome, Istanbul, Paris, Londres ou New York. C’est à partir d’un choix de textes des obélisques que nous étudierons ces monuments pour en déterminer les fonctions et que nous préciserons pour certains leur temple d’origine.

Dates et horaires proposés

• le mercredi de 14 h 30 à 16 h 30, du 22 février au 29 mars 2017, six cours assurés par Alain Fortier.

Frais d'inscription : 120,00 €

 

S'inscrire en ligne

le mercredi de 14 h 30 à 16 h 30, du 22 février au 29 mars 2017

 
insc Textes Obélisques

Devenir scribe sous les Ramsès (suite)

Nous continuerons pendant un semestre l'étude de Miscellanées qui, comme leur nom l'indique, regroupent sur un même papyrus, des textes variés, destinés à familiariser par leur variété même l’apprenti-scribe avec son futur métier, et à lui faire intérioriser la mentalité de ce groupe social par la lecture de compositions mettant en vedette la profession de scribe. Ces documents forment un lointain écho à la Satire des Métiers. Bien que rédigés en néo-égyptien, ces textes sont d’un abord facile à qui maîtrise le moyen-égyptien. Le caractère varié de ces textes et leur relative brièveté permettent d’accueillir de nouveaux étudiants sans mise à jour importante.

Dates et horaires proposés

• le vendredi de 14 h 30 à 16 h 30, du 7 octobre 2016 au 27 janvier 2017, treize cours assurés par Pierre Grandet.

Frais d'inscription : 260,00 €

S'inscrire en ligne

le vendredi de 14h30 à 16h30, du 7 octobre 2016 au 27 janvier 2017

 
egyptien classique par monument

Les mythes d’Osiris, stèles et statues guérisseuses (niveau très avancé)

Nous nous proposons d’étudier dans un premier temps les textes de la fameuse Stèle de Metternich, conservée au Metropolitan Museum of Art de New York. Cette stèle, entièrement gravée de textes à portée magiques, destinés à protéger ou guérir les gens menacés par les animaux dangereux, contient un récit qui représente la forme égyptienne la plus développée de cette partie du mythe d’Osiris décrivant la vie d’Isis et d’Horus enfant cachés dans les marais du Delta.

Dates et horaires proposés

• le vendredi de 14 h 30 à 16 h 30, du 3 mars au 16 juin 2017, treize cours assurés par Pierre Grandet (pas de cours le 26 mai 2017).

Frais d'inscription : 260,00 €

S'inscrire en ligne

le vendredi de 14 h 30 à 16 h 30, du 3 mars au 16 juin 2017

 
egyptien classique par monument

 

CYCLE « écriture et langue du Proche-Orient ancien »

Introduction au cunéiforme et à l’akkadien

La langue akkadienne fut la principale langue parlée et écrite en Mésopotamie du milieu du IIIe à la fin du Ier millénaire av. J.-C. ; Cette langue sémitique fut utilisée comme langue diplomatique dans tout le Proche-Orient au IIe millénaire. Elle est transcrite à l’aide de caractères cunéiformes, comme la plupart des idiomes de cette vaste région, depuis l’Iran jusqu’à l’Anatolie. L’enseignant présentera le paléo-babylonien, dialecte qui correspond à un état de langue normatif. L’exemple le plus connu en est le Code de Hammurabi datant du XVIIIe siècle av. J.-C. ; L’écriture cunéiforme, utilisée pour transcrire ce dialecte possède un nombre- limité de caractères phonétiques à valeur syllabique accompagnés d’idéogrammes.

Dates et horaires proposés

• le lundi de 16 h 30 à 18 h 30, du 9 janvier au 27 mars 2017, dix cours assurés par Cécile Michel.

Frais d'inscription : 200,00 €

S'inscrire en ligne

le lundi 16 h 30 à 18 h 30, du 9 janvier au 27 mars 2017

 
egyptien classique par monument

HISTOIRE ET CIVILISATION DE L’ÉGYPTE

L’Égypte au Nouvel Empire : des Thoutmosides aux Ramessides

Ce cours d’histoire, qui s’étale sur trois années, permet d’appréhender de façon très approfondie l’histoire égyptienne dans les limites traditionnelles des trente dynasties pharaoniques (env. 3200 à 332 av. J.-C.). Durant cette session, l’enseignant abordera l’histoire du Nouvel Empire égyptien (1550-1069 av. J.-C.), correspondant aux XVIIIe, XIXe et XXe  dynasties. Cette période, notamment marquée par des règnes célèbres, comme ceux d’Hatchepsout, Akhénaton ou Ramsès II, voit une implication importante de l’Égypte dans la politique étrangère, en Nubie et au Proche-Orient, mais aussi de grands bouleversements dans les conceptions religieuses ainsi qu'une activité architecturale grandiose.

Dates et horaires proposés

• le mardi de 11 h à 12 h 30, du 4 octobre 2016 au 20 juin 2017, trente cours assurés par Pierre Grandet.

Frais d'inscription : 480,00 €

S'inscrire en ligne

le mardi de 11 h à 12 h 30, du 4 octobre 2016 au 20 juin 2017

 
egyptien classique par monument

Saqqarah, du Nouvel Empire aux époques tardives

Ce cycle poursuit l’étude d’un des plus importants sites archéologiques d’Égypte, la nécropole de Saqqarah, par les monuments du Nouvel Empire et de la Basse-Époque. Ce site comprend de nombreux mastabas, tombes et lieux de culte datant du Nouvel Empire et des époques tardives. Nous parlerons notament de la nécropole du Nouvel Empire sise au sud de la chaussée d’Ounas, du Sérapéum et de sa découverte par Auguste Mariette, et des différents monuments qui lui étaient associés, comme les diverses nécropoles d’animaux sacrés (Anubieion, Bubasteion, catacombes des ibis…).

Dates et horaires proposés

• le vendredi de 11 h à 12 h 30, du 7 octobre au 16 décembre 2016, neuf cours assurés par Pierre Grandet.

Frais d'inscription : 145,00 €

S'inscrire en ligne

le vendredi de 11 h à 12 h 30, du 7 octobre au 16 décembre 2016

 
egyptien classique par monument

L'albâtre, Pierre Pure des Anciens Égyptiens

Pierre luxueuse, de couleur blanc-doré, l’albâtre (également appelé calcite ou travertin) était particulièrement prisé des dignitaires égyptiens pour faire réaliser les nombreux objets destinés à leur équipement funéraire : vases canopes, vaisselle, récipients à cosmétiques, chevets, tables d’offrandes, statuettes. Les rois de l’Ancien Empire l’utilisèrent également comme matériau pour les statues à leur effigie, mais aussi pour décorer les sols et les murs de certaines salles de leurs complexes funéraires. Ce cycle propose d’observer les différentes utilisations qui ont été faites de cette pierre, en particulier au cours de l’Ancien Empire, et de comprendre les raisons (religieuses, artistiques, techniques) qui ont incité les Égyptiens à privilégier ce matériau.

Dates et horaires proposés

• le mardi de 14 h à 15 h 30, du 4 octobre au 8 novembre 2016, quatre cours assurés par Maryline Sellier.

Frais d'inscription : 65,00 €

S'inscrire en ligne

le mardi de 14 h à 15 h 30, du 4 octobre au 8 novembre 2016

 
egyptien classique par monument

Paser, vizir de Séthy Ier et Ramsès II

Paser vécu au début de l’époque ramesside. Issu d’une grande famille thébaine, son père était le grand prêtre d’Amon Nebnetjérou. Il occupa d’importantes fonctions dans l’entourage royal, notamment en relation avec les couronnes. Il fut en charge de la supervision des travaux de la tombe de Séthy Ier , dont il fut vizir, charge qu’il conserva jusqu’en l’an 21 de Ramsès II. Ce personnage clé du début de la XIXe dynastie est connu par de nombreux monuments ; c’est à partir de ceux-ci que nous retracerons la vie de ce grand ministre qui par son œuvre participa activement à la grandeur du début de l’époque ramesside.

Dates et horaires proposés

• le jeudi de 11 h à 12 h 30, du 6 octobre au 10 novembre 2016, cinq cours assurés par Alain Fortier.

Frais d'inscription : 80,00 €

S'inscrire en ligne

le jeudi de 11 h à 12h30, du 6 octobre au 10 novembre 2016

 
egyptien classique par monument

Le Livre de l’Amdouat

Attesté pour la première fois sous la XVIIIe dynastie, le Livre de l’Amdouat est le plus ancien des livres du monde souterrain dépeignant en textes et en images la face cachée du parcours solaire durant sa phase nocturne. Divisé en douze sections correspondant aux heures de la nuit, cette composition orne les parois des tombes royales du Nouvel Empire, constituant jusqu’à la période amarnienne le décor quasi exclusif de la salle du sarcophage. Peut-être secondairement adapté à un usage funéraire, ce livre visait à la connaissance du monde souterrain (Douat) où se régénérait chaque nuit le dieu solaire, allant jusqu’à désigner individuellement les centaines de figures qui le peuplent. En entreprenant une plongée dans cet univers ténébreux, le cours tentera de dégager, au-delà du fourmillement des personnages, les grands mécanismes à l’œuvre dans la Douat qui permettent au dieu solaire – au pharaon identifié à lui – de ressortir rajeuni de ces profondeurs.

Dates et horaires proposés

• le jeudi de 14 h à 15 h 30, du 3 novembre au 15 décembre 2016, sept cours assurés par Florence Barberio-Mauric.

Frais d'inscription : 115,00 €

S'inscrire en ligne

le jeudi de 14 h à 15 h 30, du 3 novembre au 15 décembre 2016

 
egyptien classique par monument

Les funérailles de Rekhmirê

La tombe du vizir de Thoutmosis III, Rekhmirê, est l’une des plus fameuses tombes privées de la nécropole thébaine ; son état de conservation remarquable est une source prodigieuse d’informations tant sur la fonction de vizir à la XVIIIe dynastie, que sur les pratiques funéraires. Après avoir vu l’an passé, le cycle de l’ « ouverture de la bouche » nous nous intéresserons aux scènes des funérailles qui lui font face et les complètent, permettant ainsi de reconstituer un ensemble de rituels en lien avec les funérailles et les croyances de l’époque.

Dates et horaires proposés

• le jeudi de 11 h à 12 h 30, du 17 novembre au 15 décembre 2016, cinq cours assurés par Alain Fortier.

Frais d'inscription : 80,00 €

S'inscrire en ligne

le jeudi de 11 h à 12 h 30, du 17 novembre au 15 decembre 2016

 
egyptien classique par monument

Le site de Deir el-Medineh

Concession française depuis cent ans, le site de Deir el-Medineh a fourni une documentation écrite et archéologique inestimable. Exploré à partir du 19e siècle, il a été systématiquement fouillé par Bernard Bruyère dans la première moitié du 19e siècle. Village, tombes, lieux de culte, il concentre en un seul lieu des témoignages essentiels sur la vie et l’espérance des Egyptiens de l’époque ramesside. Ce cours est l’occasion de comprendre l’histoire antique de ce site, de découvrir les grandes étapes de sa redécouverte et de saisir les enjeux de sa préservation.

Dates et horaires proposés

• le mardi de 17 h à 18 h 30, du 22 novembre au 13 décembre 2016, quatre cours assurés par Dominique Lefevre.

Frais d'inscription : 65,00 €

S'inscrire en ligne

le mardi de 17 h à 18 h 30, du 22 novembre au 13 décembre 2016

 
egyptien classique par monument

Le Secret du Prince Khâemouaset – Savoir et pouvoir au temps de Ramsès II

Le prince Khâemouset unit en sa personne la notion égyptienne de savoir, fondée sur le secret de connaissances issues de l’écriture hiéroglyphique, connaissances aussi mystérieuses qu’impartageables, et le pouvoir que lui confèrent cette compétence comme sa filiation. A travers lui, c’est donc la nature du savoir égyptien qui peut être définie et évaluée par rapport à nos critères modernes.

Dates et horaires proposés

• le mardi 8 novembre 2016 à 16 h 30, conférence assurée par Christophe Barbotin, Conservateur en chef au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre

Frais d'inscription : 16,00 €

S'inscrire en ligne

le mardi 8 novembre 2016 à 16h30

 
egyptien classique par monument

De l'Égypte des Pharaons à l'Égypte Copte – Réflexions sur quelques phénomènes de continuité

Selon la tradition, le christianisme fut introduit en Égypte par la Sainte Famille elle-même, fuyant Hérode, puis par la prédication de l'évangéliste Marc. L'Église née avec lui à Alexandrie rassemble aujourd'hui plusieurs millions de fidèles, à la foi vivante et pure, qui emploient encore dans leur liturgie la langue copte – dérivée de l'égyptien ancien – et viennent prier dans des églises et des monastères fondés au ive siècle par les Pères du désert…

Dates et horaires proposés

• le mercredi 30  novembre 2016 à 17 h, conférence assurée par le Prof. Christian Cannuyer

Frais d'inscription : 16,00 €

S'inscrire en ligne

le mercredi 30 novembre 2016 à 17h

 
egyptien classique par monument

L’icône copte, histoire d’un support de la Foi, de la période byzantine à l’époque ottomane *

Malgré les réserves – justifiées – dont ont pu faire l’objet les images lors du développement de l’art chrétien au IVe siècle, l’Égypte a su développer une iconographie dont les traits s’inscrivent en marge de l’art constantinopolitain. Après la conquête arabe, l’écriture des icônes dans la vallée du Nil connaît de nombreuses et significatives évolutions jusqu’au XIXe siècle.

Dates et horaires proposés

• le mardi 6 décembre 2016 de 17 h à 18 h 30, conférence assurée par Julien Auber de Lapierre.

Frais d'inscription : 16,00 €

S'inscrire en ligne

le mardi 6 décembre 2016 à 17h

 
egyptien classique par monument

icones FakhouryRenaissance de l’icône copte contemporaine *

À la suite du grand renouvellement de l’icône en Égypte opéré par Yuhanna al-Armani, Ibrahim al-Nasikh et Anastasi al-Rumi aux XVIIIe et XIXe siècles, Isaac Fanous (1919-2007) fut à l’origine d’une véritable renaissance d’une école de peinture. Victor Fakhoury, l’un de ses élèves, est aujourd’hui un digne représentant de la survivance et de la vitalité de cet œuvre.

 

(*) Ces trois conférences sont proposées à l'occasion de l'exposition "Îcônes coptes de Victor Fakhoury" qui se tiendra à l'institut Khéops, du 28 novembre au 17 décembre 2016

 

Dates et horaires proposés

• le mardi 13 décembre 2016 de 17 h à 18 h 30, conférence assurée par Julien Auber de Lapierre.

Frais d'inscription : 16,00 €

S'inscrire en ligne

le mardi 13 décembre 2016 à 17h

 
egyptien classique par monument

Le pèlerinage d’Abydos dans la tombe de Padiamenopé

Les travaux récents dans la tombe du prêtre lecteur Padiamenopé à Thèbes ont révélé que ce monument, extraordinaire entre tous, était conçu non seulement comme une sorte de musée-bibliothèque, mais également comme un lieu de pèlerinage. Nous savons à présent que le mystérieux “cénotaphe” au cœur du dédale de pièces de la tombe est la reproduction d’un monument abydénien actuellement disparu. Ainsi, les fidèles de Thèbes avaient la possibilité, sous la direction du sage et “bienheureux” Padiamenopé d’honorer Osiris selon les rites abydéniens sans quitter leur ville. Cette nouvelle approche éclaire le fonctionnement de la nécropole à l’époque éthiopienne (vers 650 av. J.-C.) et a de nombreuses implications religieuses, en particulier dans les tombes royales. L’aspect politique sera également abordé car à la même époque, l’armée assyrienne est intervenue dans la région.

Dates et horaires proposés

• le jeudi de 14 h à 15 h 30, du 5 janvier au 2 février 2017, cinq cours assurés par Claude Traunecker.

Frais d'inscription : 80,00 €

S'inscrire en ligne

le jeudi de 14 h à 15 h 30, du 5 janvier au 2 février 2017

 
egyptien classique par monument

Le plateau de Gîza

Universellement célèbre pour ses trois fameuses pyramides, le plateau de Gîza forme une nécropole complexe, abondante en vestiges archéologiques étonnants et moins connus que ces fameux monuments : d’immenses nécropoles de nobles et de fonctionnaires, des camps de travail, des magasins pour les outils et une véritable ville hébergeant les constructeurs des pyramides. Nous vous proposons de dresser un inventaire détaillé de l’ensemble de ces vestiges, des plus célèbres aux plus obscurs. Nous verrons que les plus célèbres ne sont pas les mieux connus et que les plus obscurs ne sont pas les moins intéressants.

Dates et horaires proposés

• le vendredi de 11 h à 12 h 30, du 6 janvier au 16 juin 2017, dix-neuf cours assurés par Pierre Grandet (pas de cours le 26 mai 2017).

Frais d'inscription : 305,00 €

S'inscrire en ligne

le vendredi de 11 h à 12h30, du 6 janvier au 16 juin 2017

 
egyptien classique par monument

L’Égypte après le Nouvel Empire

Après l’effondrement de l’empire ramesside, le pays s’engage dans une longue période d’incertitudes qui conduira aux sept siècles où il passe sous domination ptolémaïque, puis romaine. Dans l’intervalle, durant les huit siècles qui précèdent la conquête d’Alexandre et la fondation d’Alexandrie, son histoire est marquée par de multiples changements : politiques, sociaux, économiques, culturels et religieux. Son évolution devient de plus en plus difficile et se résume à une suite de dominations étrangères (kouchite et perse notamment) entrecoupées par quelques périodes de sursaut national (XXVIe et XXXe dynasties). Ces moments tourmentés sont d’autant plus passionnants à suivre que nous sommes assez bien informés sur leur déroulement. En dix séances, nous chercherons à mieux comprendre ce qui apparaît dans les livres comme étant les pages les plus confuses de l’histoire pharaonique.

Dates et horaires proposés

• le lundi de 17 h à 18 h 30, du 9 janvier au 27 mars 2017, dix cours assurés par Olivier Perdu.

Frais d'inscription : 160,00 €

S'inscrire en ligne

le lundi de 17 h à 18 h 30, du 9 janvier au 27 mars 2017

 
egyptien classique par monument

Le temple de Louqsor

Aménophis III transforme en temple grandiose un sanctuaire qui n’était jusqu’alors qu’une modeste chapelle accueillant la fête d’Opet. Contrairement au temple de Karnak, l’architecture de l’Opet du Sud, comme il se nomme, est très homogène, les seules adjonctions majeures –cour et pylône – étant dues à Ramsès. De la XXVe dynastie à l’époque romaine, il s’enrichit d’œuvres comme les sphinx de Nectanébo Ier ou le sanctuaire de barque d’Alexandre. Reliefs et inscriptions nous renseignent sur la fonction de ce monument, aux nombreuses particularités, voué au culte royal et à celui d’Amon et théâtre des grandes liturgies thébaines. Le cycle abordera l’histoire et la destination de ce joyau de l’ancienne Thèbes.

Dates et horaires proposés

• le mercredi de 14 h 30 à 16 h 30, du 4 janvier au 1er Février 2017, cinq cours assurés par Florence Maruejol.

Frais d'inscription : 100,00 €

S'inscrire en ligne

le mercredi de 14 h 30 à 16 h 30, du 4 janvier au 1er février 2017

 
egyptien classique par monument

Le temple d’Hathor à Deir el-Médineh

Au bout du site de Deir el-Médinéh essentiellement construit au Nouvel Empire, se trouve le temple d’Hathor. Ce temple, beaucoup plus récent que le village, date de l’époque ptolémaïque. Il succède à tout un ensemble de chapelles de dimensions beaucoup plus modestes dont on peut voir encore quelques traces aux alentours. Dédié principalement à Hathor, il évoque également des divinités plus récentes qui ont pris place dans le paysage religieux thébain tardif comme Imhotep et Amenhotep-fils-de-Hapou ou d’autres, dont le culte connaît une sorte de retour en grâce, comme Montou et ses parèdres. Son excellent état de conservation permet de retracer l’importance de ce sanctuaire dans les pratiques religieuses de l’époque gréco-romaine, dans la région thébaine.

Dates et horaires proposés

• le jeudi de 11 h à 12 h 30, du 5 janvier au 2 février 2017, cinq cours assurés par Alain Fortier.

Frais d'inscription : 80,00 €

S'inscrire en ligne

le jeudi de 11 h à 12 h 30, du 5 janvier au 2 février 2017

 

egyptien classique par monument

Seth, divinité mal aimée et méconnue…

Seth est un dieu très particulier au sein du panthéon égyptien à l’ambivalence marquée. Connu dés l’époque prédynastique, il est associé aux déserts, aux oasis et à la royauté ; durant la IIe dynastie, il est pratiquement l’égal d’Horus. Il se présente comme une divinité au caractère belliqueux et incarne la force, mais une force incontrôlable qui produit le plus souvent le désordre. Mais, il n’est pas totalement néfaste ; c’est également l’un des protecteurs de la barque de Rê qui repousse les assauts du serpent Apophis. Si ses lieux de culte sont rares, il est adoré dans les oasis jusqu’à l’époque romaine. Mais, il est surtout connu pour être l’auteur du crime le plus célèbre d’Égypte, celui de son frère Osiris ; ce personnage clé du drame osirien n’a pas pu être oublié. Il est souvent représenté par un animal singulier, dont l’identification fait toujours l’objet d’âpres discussions. Ainsi, au cours de ces conférences, nous essaierons de tracer un portrait de ce dieu aux multiples facettes ; dieu indispensable à la théologie égyptienne.

Dates et horaires proposés

• le jeudi de 11 h à 12 h 30, du 23 février au 30 mars 2017, six cours assurés par Alain Fortier.

Frais d'inscription : 96,00 €

S'inscrire en ligne

le jeudi 11 h à 12 h 30, du 23 février au 30 mars 2017

 
egyptien classique par monument

Introduction à la religion égyptienne

Pour Hérodote, les Égyptiens étaient « les plus religieux des hommes ». Que savons-nous aujourd’hui de cette religion, qui semble effectivement omniprésente quand on étudie la documentation pharaonique ? Afin de mieux appréhender un système dont la richesse et la complexité ne cessent de nous surprendre, cette introduction nous permettra d’explorer l’univers des dieux et celui des hommes dans leur relation personnelle avec le divin, mais aussi l’organisation des temples, le monde des prêtres et, pour finir, les représentations que les Égyptiens se faisaient de l’au-delà et de leur existence par-delà la mort.

Dates et horaires proposés

• le mardi de 11 h à 12 h 30, du 28 mars au 13 juin 2017, dix cours assurés par Jean-Luc Fissolo.

Frais d'inscription : 160,00 €

S'inscrire en ligne

le mardi 11 h à 12 h 30, du 28 mars au 13 juin 2017

 
egyptien classique par monument

La Tombe de Toutankhamon
Une nouvelle approche du quotidien du jeune roi

L’étude des quatre chapelles funéraires du tombeau de Toutankhamon ainsi que du sarcophage et des cercueils conduisent à proposer une nouvelle lecture de cet ensemble. Les implications de cette lecture inédite sont importantes. On suit les difficultés des prêtres à installer décemment et canoniquement le jeune roi dans une tombe trop exiguë. La première chapelle en particulier apporte des informations inattendues sur le quotidien du roi. Elle donne la clé qui permet de comprendre la fonction de certains objets du “trésor” et nous conduit a reconsidérer sous un éclairage nouveau l’ensemble de la tombe.

Dates et horaires proposés

• le mercredi de 14 h à 15 h 30, du 26 avril au 17 mai 2017, quatre cours assurés par Claude Traunecker.

Frais d'inscription : 65,00 €

S'inscrire en ligne

le mercredi de 14 h à 15 h 30, du 26 avril au 17 mai 2017

 
egyptien classique par monument

Gestes et contacts corporels dans l'iconographie égyptienne

L'iconographie égyptienne est codifiée selon des règles précises. Pour un œil occidental contemporain et non averti, les personnages représentés, par leurs attitudes et leurs gestes, sont mal appréhendés ou incompréhensibles. En fait, l'interprétation est assez simple lorsque l'on a accès aux clefs de lecture de cet art. Ces figures sont généralement composées d'éléments qui ont une valeur idéographique ou phonétique correspondant à des rébus que nous déchiffrerons ensemble. Aucune connaissance hiéroglyphique particulière n'est requise pour suivre ce cycle d’histoire de l’art.

Dates et horaires proposés

• le mardi de 17 h à 18 h 30, du 18 avril au 13 juin 2017, neuf cours assurés par Dominique Farout.

Frais d'inscription : 145,00 €

S'inscrire en ligne

le mardi de 17 h à 18 h 30, du 18 avril au 13 juin 2017

 
egyptien classique par monument

Drovetti, la naissance de l'égyptologie et la formation des grandes collections européennes

La naissance et les débuts de l’égyptologie, à la suite du déchiffrement des hiéroglyphes par J.-F. Champollion en 1822, vont de pair avec la formation des grandes collections d’antiquités égyptiennes en Europe. La première fut rassemblée par Bernardino Drovetti (1776-1852), Consul de France sous Napoléon Bonaparte. Elle est à l’origine du premier musée égyptien du monde, celui de Turin. C’est sur les objets qui la composent que Champollion a ainsi appliqué ses théories sur l’écriture et la langue égyptiennes, Paris et Turin étant, au début du XIXe siècle, les deux principaux centres d’étude de la civilisation pharaonique redécouverte.

Dates et horaires proposés

• le mardi de 14 h à 15 h 30, du 18 avril au 23 mai 2017, six cours assurés par Silvia Einaudi.

Frais d'inscription : 96,00 €

S'inscrire en ligne

le mardi de 14 h à 15 h 30, du 18 avril au 23 mai 2017

 
egyptien classique par monument

L'armement dans l'Égypte ancienne

De l'arc à l'épée longue en passant par la lance, la hache ou les célèbres harpés, de nombreuses armes ont été utilisés dans l'Égypte ancienne. Des témoignages aussi bien archéologiques qu'iconographiques et textuels rendent compte de la diversité de l'armement pharaonique, à la guerre comme à la chasse, mais aussi de son importance tant d'un point de vue matériel qu'idéologique ou religieux. De la technique aux rituels, en passant par la question du lexique ou celle de l'évolution technologique, ce cycle se propose d'aborder différents aspects liés à l'armement dans l'Égypte ancienne.

Dates et horaires proposés

• le jeudi de 14 h à 15 h 30, du 20 avril au 18 mai 2017, cinq cours assurés par Renaud Pietri.

Frais d'inscription : 80,00 €

S'inscrire en ligne

le jeudi de 14 h à 15 h 30, du 20 avril au 18 mai 2017

 
egyptien classique par monument

Sphinx, lions, rois et autres protecteurs du temple et de l’Égypte

Le temple, maison du dieu, point de contact entre le monde divin et le monde terrestre fait l’objet de protections élaborées. Ce sont des rituels, mais aussi des images en deux ou trois dimensions disposées généralement à l’emplacement des ouvertures, constituant des dispositifs complexes comme les dromos. Parmi les êtres protecteurs, ce sont souvent des animaux redoutables comme le lion, ou des créatures fantastiques telles les sphinx, ou toutes divinités au caractère belliqueux qui étaient chargés de maintenir à l’extérieur l’ennemi potentiel. L’image du roi est aussi un défenseur efficace comme le montre les scènes traditionnelles des pylônes où il est représenté abattant les adversaires. La tombe et l’au-delà nécessitent également une défense efficace illustrée par les images de nombreux génies funéraires, souvent effrayants et armés de grands couteaux. Ce sont quelques unes de ces divinités et dispositifs protecteurs que nous allons explorer tout au long de ces conférences.

Dates et horaires proposés

• le jeudi de 11 h à 12 h 30, du 20 avril au 1er juin 2017, six cours assurés par Alain Fortier.

Frais d'inscription : 96,00 €

S'inscrire en ligne

le jeudi 11 h à 12h30, du 20 avril au 1er juin 2017

 
Perses

 

HISTOIRE ET CIVILISATIONS DE L’ORIENT ANCIEN

"L'Histoire commence en Mésopotamie" une journée au Louvre-Lens, le 5 décembre 2016

La Mésopotamie, le pays entre les deux fleuves, situé pour l’essentiel en Irak actuel, est le berceau de l’économie moderne et de l’écriture avec laquelle commence l’histoire. C’est aussi le pays des premières villes et des systèmes politiques et administratifs les plus anciennement connus à ce jour. Si nos villes, notre cadre de vie, nos croyances et notre imaginaire modernes sont bien différents de ceux de la Mésopotamie antique, ils n’en sont pas moins les héritiers des « premières fois » fondamentales de la civilisation mésopotamienne. C’est ce monde à la fois proche et lointain que l’exposition présentera, à travers des œuvres majeures et des témoins inédits de la Mésopotamie du iiie au ier millénaire avant J.-C.
Le musée du Louvre-Lens entend ainsi montrer l’importance fondamentale de ce patrimoine mondial, connu partiellement grâce à la Bible et redécouvert à partir du xixe siècle lors des fouilles archéologiques, alors qu’il est aujourd’hui menacé par la situation tragique en Irak et au Moyen-Orient.
La « Galerie du temps » du Louvre-Lens montre le long et passionnant cheminement de l’humanité. Dans cette véritable colonne vertébrale, le visiteur chemine dans l’histoire des arts en confrontant d’un regard les singularités et les influences réciproques des grandes civilisations, leur apogée, leur évolution, ainsi que l’excellence des expressions artistiques. Plus de 200 œuvres sont regroupées dans un espace unique organisé en trois périodes : l’Antiquité, le Moyen Âge et les Temps modernes. On pourra, par exemple, ce qui n’est pas le cas au Louvre, apprécier pour le Ve siècle av. J.-C., les chefs-d’œuvre côte à côte de la Grèce classique, de l’Empire perse ou de l’Égypte pharaonique, abolissant ainsi des frontières jusque-là infranchies.

Dates et horaires proposés

• Programme de la journée : Rendez-vous à 7 h avenue des Gobelins Paris 5e. Départ en autocar privé pour Lens, arrivée au musée vers 10 h. Accueil au musée du Louvre-Lens. Visite commentée de l’exposition « L’Histoire commence en Mésopotamie ». Visite commentée de la Galerie du Temps. Déjeuner en milieu de journée au restaurant gastronomique proche du musée « l’Atelier de Marc Meurin ». Retour par la route en autocar privé, arrivée vers 19 h30 à Paris.

Frais d'inscription : 120,00 €

S'inscrire en ligne

le lundi 5 décembre 2016

 
egyptien classique par monument

La présence égyptienne en Perse : le cas de la cité royale de Suse

Annexé en l’an 525 av. J.-C. pour devenir l’une des plus riches satrapies de l’Empire Achéménide, le territoire pharaonique fut une source d’inspiration pour ses nouveaux conquérants. Les emprunts à l’Égypte sont particulièrement remarqués dans le système palatial des Perses. Peu ou mal connue, la documentation égyptienne d’Iran atteste l’introduction, puis l’intégration des éléments de la culture pharaonique au sein de la cour centrale perse à deux niveaux distincts : périodes de la pré-conquête et de la domination/post-domination. Ce cycle de cours propose de présenter la présence égyptienne dans l’une des plus importantes capitales perses : l’antique cité de Suse. Après un aperçu général de l’histoire et la géographie de la Susiane, les édifices d’époque achéménide du site ainsi que les Aegyptiaca, issus des fouilles archéologiques françaises entre 1884-1979, seront étudiés en détail.

Dates et horaires proposés

• le mercredi de 11 h à 12 h 30, du 8 novembre au 14 décembre 2016, six cours assurés par Sépideh Qaheri.

Frais d'inscription : 96,00 €

S'inscrire en ligne

le mercredi 11 h à 12 h 30, du 8 novembre au 14 décembre 2016

 
egyptien classique par monument

Le Proche-Orient à l’époque du Nouvel Empire égyptien

Jamais l’Égypte n’eut autant d’intérêts au Levant que dans la deuxième moitié du IIe millénaire quand elle chercha à s’en assurer le contrôle. L’impérialisme égyptien dans la région entraîna de nombreux conflits militaires, dont la mythique bataille de Qadesh, qui n’empêchèrent cependant pas la multiplication de florissantes relations commerciales, diplomatiques et artistiques révélées par des découvertes archéologiques étonnantes. L’objectif de ce cours est de présenter les grands acteurs proche-orientaux de cette période : empire hittite, mittanien, babylonien et assyrien, ainsi que la situation levantine afin de replacer la présence égyptienne dans la contexte géopolitique du Proche-Orient.

Dates et horaires proposés

• le mercredi de 11 h à 12 h 30, du 4 janvier  au 29 mars 2017, onze cours assurés par Aline Tenue.

Frais d'inscription : 175,00 €

S'inscrire en ligne

le mercredi de 11h à 12h30, du 4 janvier au 29 mars 2017

 
egyptien classique par monument

Introduction à l'archéologie de la Péninsule omanaise

Ce cycle de cours sera une introduction à l’archéologie des Émirats Arabes Unis et du Sultanat d’Oman. A travers les grands sites d’habitat et funéraires, seront présentées les grandes cultures archéologiques du Néolithique, de l’âge du Bronze (cultures Hafit, Umm an-Nar et Wadi Suq) et de l’âge du Fer. Seront ainsi abordées les questions du développement de l’agriculture oasienne, des techniques d’irrigation, de la domestication du dromadaire, mais également de sa place au carrefour des grandes cultures de Mésopotamie et d’Iran.

Dates et horaires proposés

• le mercredi de 11 h à 12 h 30, du 5 au 19 octobre 2016, trois cours assurés par Sabrina Righetti.

Frais d'inscription : 50,00 €

S'inscrire en ligne

le mercredi de 11 h à 12 h 30, du 5 au 19 octobre 2016

 
egyptien classique par monument

Archéologie de l'Asie centrale – L’empire kouchan et l’art du Gandhara

À cheval entre le Pakistan et l’Afghanistan, la région du Gandhara a vu fleurir au tournant de notre ère l’art du Gandhara, aussi appelé art gréco-bouddhique, indissociable du bouddhisme dont il a notamment fixé l’iconographie dans le schiste et le stuc. Ce cycle de cours sera l’occasion d’aborder cet art dans toute sa diversité et une séance sera spécifiquement dédiée à la découverte des œuvres d’art gréco-bouddhiques exposées au Musée national des arts asiatiques Guimet. C’est sous les Kouchans que cet art se développe pleinement, bénéficiant de l’influence multiculturelle des Routes de la Soie. Nous ferons ainsi le point sur les découvertes archéologiques majeures liées à cette période, notamment à travers l’étude de grands sites fouillés anciennement, comme Taxila, Mathura et Hadda, ou des découvertes récentes et encore inédites comme celles de Mès Aynak.

Dates et horaires proposés

• le jeudi de 14 h à 15 h 30, du 2 au 30 mars 2017, cinq cours assurés par Johanna Lhuillier.

Frais d'inscription : 80,00 €

S'inscrire en ligne

le jeudi de 14 h à 15 h 30, du 2 au 30 mars 2017

 
egyptien classique par monument

Histoire et civilisations de la Péninsule omanaise

La péninsule omanaise est une terre d’oasis et de désert. Sur les traces des sites de Magan (nom désignant les Emirats Arabes Unis et le Sultanat d’Oman dans les textes mésopotamiens) de l’âge du Bronze et de l’âge du Fer, de grands sites comme Mleiha (Pré-Islamique récent) rendant compte des grandes avancées, des liens et des échanges qui amenèrent à parcourir les piémonts du Jebel Akhdar comme à se tourner vers la mer. L’océan est ici primordial. Routes naturelles d’échanges vers l’Iran, l’Inde et l’Afrique, grâce aux boutres, encore construites. Des grands ports comme aujourd’hui Sur, hier Qalhât, seront le cœur de l’océan indien jusqu’à l’arrivée des portugais au XVIe siècle.

Dates et horaires proposés

• le mercredi de 11 h à 12 h 30, du 19 avril au 24 mai 2017, six cours assurés par Sabrina Righetti.

Frais d'inscription : 96,00 €

S'inscrire en ligne

le mercredi de 11 h à 12 h 30, du 19 avril au 24 mai 2017

 
egyptien classique par monument

Arabe dialectal égyptien

 

Arabe dialectal égyptien

L’arabe littéral ou littéraire, écrit mais non parlé, est commun à l’ensemble du monde arabe alphabétisé. Nous vous proposons un cours d’arabe dialectal égyptien, celui du Caire, parlé et aussi écrit, que le prestige de la capitale, la radio, le cinéma, la télévision concourent à répandre non seulement en Égypte, mais aussi dans les autres pays arabes. La méthode proposée enseigne parallèlement l'écriture et la grammaire de la langue arabe, la pratique de la conversation en dialectal égyptien à partir de textes ou extraits de textes originaux. Des documents audiovisuels sont utilisés pour parfaire l'enseignement de cette langue vivante. Un partenariat avec le Centre culturel égyptien à Paris permet de réunir nos effectifs et de confirmer différents niveaux d'apprentissage durant cette session :

Dates et horaires proposés

Niveau "débutant" :
• le jeudi de 16 h 30 à 18 h 30, du 6 octobre au 22 juin 2017, trente cours assurés par Amal Helal.

Frais d'inscription : 600,00 €

 

S'inscrire en ligne

le jeudi de 16h30 à 18h30, du 6 octobre au 22 juin 2017

 

 

Niveau "intermédiaire" :
• le mercredi de 18 h à 20 h, du 5 octobre 2016 au 14 juin 2017, trente cours assurés par Nadia Elissa-Mondeguer.

Frais d'inscription : 600,00 €

S'inscrire en ligne

le mercredi de 18 h à 20 h, du 5 octobre au 14 juin 2017

 

 

Niveau "avancé" :
• le mercredi de 11 h à 13 h, du 5 octobre 2016 au 14 juin 2017, trente cours assurés par Nadia Elissa-Mondeguer.

Frais d'inscription : 600,00 €

S'inscrire en ligne

le mercredi de 11 h à 13 h, du 5 octobre au 14 juin 2017

 
arabe dialectal egyptien niveau moyen

Cycle "Égyptien hiéroglyphique par correspondance"

La formule d’enseignement par correspondance s’adresse aux personnes habitant la province ou l’étranger, mais aussi, à celles résidant à Paris ou sa région, et qui ne peuvent assister à nos cours donnés rue du fer à Moulin, dans le Ve arrondissement à Paris. Le cours proposé a été conçu par Pierre Grandet et Bernard Mathieu, auteurs de la méthode d’égyptien hiéroglyphique enseignée à Khéops depuis octobre 1989. De même que pour les cours sur place, l'enseignement par correspondance comprend deux cycles.

Les inscriptions au cours par correspondance peuvent être faites à tout moment de la session 202015-2016. Le rythme d'étude n'est pas imposé, un niveau pouvant être suivi en six mois comme en deux ans ; nous conseillons, néanmoins, un travail régulier. Les corrections personnalisées des devoirs et traductions sont assurées durant toute la session 2014-2015 excepté durant la période estivale de fermeture du secrétariat.

L'envoi des devoirs et traductions est fait habituellement par courrier postal et, si la demande en est faite, par email (pdf envoyés en pièces attachées).

Les frais d’inscription à une session de cours comprennent :

• en première année, l’envoi au moment de l’inscription du Cours d’égyptien hiéroglyphique (P. Grandet et B. Mathieu, nouvelle édition en un volume, © Khéops 2003) et d’un dossier comprenant quatre études de textes originaux commentés. Si vous êtes déjà en possession de l’ouvrage, son prix est déduit du montant des frais d’inscription ;

• en deuxième année, l’envoi au moment de l’inscription d'un dossier de douze études de textes originaux commentés. Si vous n’êtes pas en possession du Cours d’égyptien hiéroglyphique (P. Grandet et B. Mathieu, © Khéops 2003), il peut vous être expédié au moment de l’inscription

• en troisième année, l’envoi au moment de l’inscription d'un dossier de vingt études de textes originaux commentés (dont le Conte du Naufragé) ;

• en cycle lecture et traduction, l’envoi au moment de l’inscription des ouvrages et dossiers de commentaires (voir détails pour chaque texte étudié) ;

• pour toutes les années, la correction commentée des exercices ou traductions réalisées, ainsi que leur réexpédition par courrier.

Cycle écriture et grammaire

Le premier cycle comprend trois années consacrées à l’étude de l’écriture et de la grammaire de l’égyptien classique. Le support de cours principal est l’ouvrage Cours d’égyptien hiéroglyphique de P. Grandet et B. Mathieu (© Khéops, 2003) qui comprend la totalité des leçons de grammaire étudiées durant les trois premières années. Dès la fin de la première année, il est proposé de traduire et d’analyser des extraits de textes du Moyen Empire, puis des textes complets en troisième année (entre autres, le Conte du Naufragé).

Un contrôle continu permet de vérifier le progrès des connaissances. Il consiste à réaliser, après chaque leçon, l’exercice de version et thème correspondant, un nombre minimum de devoirs ou de traductions de textes devant nous être retournés durant la session. L'inscription à l'une des trois années du premier cycle peut se faire à tout moment de la session 2015-2016.

Première année

La première année s’adresse aux débutants, elle consiste en l’étude des Leçons 1 à 26 de l’ouvrage Cours d’égyptien hiéroglyphique (© Khéops, 2003), et la traduction de quatre extraits de textes présentés dans un dossier. Dès la réception des supports de cours, nous vous invitons à en suivre la progression, au rythme conseillé d’une leçon hebdomadaire. Chaque leçon contient un exposé de grammaire égyptienne illustré de nombreux exemples originaux, une liste de mots de vocabulaire, et un exercice de thème et version. Chaque exercice, dès qu’il nous est retourné, est corrigé par un de nos enseignants, qui commente sa correction.

Frais d'inscription, envoi de l'ouvrage inclus ("Cours d'égyptien hiéroglyphique" © Khéops 2003) : 460,00 €

Frais d'inscription, envoi de l'ouvrage non-inclus : 400,00 €

 

Le DVDRom "Hiéroglyphe– écriture et langue des pharaons" – une découverte interactive des hiéroglyphes – EST OFFERT pour toute incsription en première année du cycle par correspondance !

S'inscrire en ligne

Ouvrage inclus

460,00 €

Ouvrage non inclus

400,00 €

Deuxième année

La deuxième année s’adresse aux personnes ayant déjà suivi notre première année, ou ayant assimilé les données grammaticales comprises dans les premières leçons. Elle consiste en l'étude des Leçons 27 à 45 du Cours d'égyptien hiéroglyphique (© Khéops, 2003), et la traduction de douze extraits de textes présentés dans un dossier. Les leçons sont conçues de la même façon qu’en première année, et introduisent progressivement l’étude d’extraits de textes du Moyen Empire. Chaque étude est accompagnée d'un texte de présentation et de commentaires facilitant sa traduction (liste de mots de vocabulaire, précisions grammaticales…).

Frais d'inscription, envoi de l'ouvrage inclu ("Cours d'égyptien hiéroglyphique" © Khéops 2003) : 460,00 €

Frais d'inscription, envoi de l'ouvrage non-inclu : 400,00 €

S'inscrire en ligne

Ouvrage inclus

460,00 €

Ouvrage non inclus

400,00 €

Troisième année

La troisième année clôture ce premier cycle d’étude par correspondance. Elle consiste en l'étude des Leçons 46 à 55 du Cours d'égyptien hiéroglyphique (© Khéops, 2003), et la traduction de vingt extraits de textes originaux, dont la traduction intégrale du Conte du Naufragé (à partir de la transcription en hiéroglyphes du texte hiératique réalisée par D. Farout). Chaque étude est accompagnée d'un texte de présentation et de commentaires facilitant sa traduction (liste de mots de vocabulaire, précisions grammaticales…).

Frais d'inscription, envoi de l'ouvrage inclus ("Cours d'égyptien hiéroglyphique" © Khéops 2003) : 460,00 €

Frais d'inscription, envoi de l'ouvrage non-inclus : 400,00 €

S'inscrire en ligne

Ouvrage inclus

460,00 €

Ouvrage non inclus

400,00 €

Cycle lecture et traduction par correspondance

Le cycle « lecture et traduction » s’adresse à toute personne ayant déjà acquis, par ailleurs, les bases de l’égyptien classique et, désirant mettre en application ses connaissances de la langue en traduisant des textes extraits de l’anthologie égyptienne. Un grand choix de textes est proposé : grands « Classiques de la littérature », textes administratifs ou juridiques, autobiographies historiques, inscriptions de monuments… L’inscription à l’une de ces études de textes peut se faire à tout moment de la session 2013-2014.

Philologie – épigraphie – hiératique

Cet enseignement fait suite aux trois années du premier cycle d’écriture et grammaire du moyen-égyptien. Il permet d'approfondir les connaissances grammaticales et philologiques par l'étude d'un texte suivi du Moyen Empire, les Contrats d'Assiout. Elle propose ensuite de se familiariser avec l'épigraphie des documents par l'étude de textes gravés sur des stèles ou des parois de monuments. Enfin, une approche des textes manuscrits sous les formes originales, papyrus ou cuves de sarcophages, permet une initiation au hiéroglyphe cursif et à l'écriture hiératique.

Frais d'inscription : 460,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

460,00 €

Le Conte de Sinouhé

Le célèbre Conte de Sinouhé est le chef-d’œuvre incontesté de la littérature égyptienne du Moyen Empire. Le personnage principal, le dignitaire Sinouhé, contemporain de Sésostris Ier, évoque les grands événements de sa vie, le plus extraordinaire étant son long voyage en Asie, au pays Réténou. Nous vous proposons de traduire ce récit à partir de la plus récente publication du texte hiéroglyphique de R. Koch Die Erzählung des Sinuhe (Bruxelles, 1990) ouvrage expédié avec les commentaires facilitant sa traduction.

Frais d'inscription, envoi de l'ouvrage inclus ("Die Erzählung des Sinuhe") : 460,00 €

Frais d'inscription, envoi de l'ouvrage non-inclus : 420,00 €

S'inscrire en ligne

Ouvrage inclus

460,00 €

Ouvrage non inclus

420,00 €

Le Conte du Paysan Éloquent

Le Conte de l'oasien est un grand récit du Moyen Empire qui narre l'épopée d'un paysan de l'Oasis du Ouadi Natroun en route vers la vallée du Nil pour y vendre ses produits. Nous vous proposons de traduire ce récit à partir de la plus récente publication du texte hiéroglyphique de R. B. Parkinson, The Tale of the Eloquent Peasant (Oxford, 1991) ouvrage expédié avec les commentaires facilitant sa traduction.

Frais d'inscription, envoi de l'ouvrage inclus ("The Tale of the Eloquent Peasant") : 460,00 €

Frais d'inscription, envoi de l'ouvrage non-inclus : 420,00 €

S'inscrire en ligne

Ouvrage inclus

460,00 €

Ouvrage non inclus

420,00 €

Les Papyrus d’Héqanakhté

Appelé momentanément loin de son domaine, Héqanakhté, propriétaire terrien de la région de Thèbes à la XIe dynastie, se fait bien du souci pour sa famille. Les « papyrus d’Héqanakhté », découverts dans une tombe de Deîr el-Bahari, sont les fragments de cette correspondance, qui a inspiré à Agatha Christie l’un de ses plus étranges romans policiers, Death comes as the End (La mort n’est pas une fin). Le dossier comprenant les textes à traduire est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 260,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

260,00 €

La Prophétie de Néferti

Ce classique de la littérature égyptienne raconte une antique prédiction censée avoir été déclarée par un voyant, prêtre de Bastet nommé Néferti, au bon roi Snefrou. Nombreuses furent les misères qui s’abattirent sur le pauvre royaume d’Égypte jusqu’à l’arrivée providentielle d’un sauveur nommé Ameny. Nous vous proposons de traduire cette prophétie à partir de la publication du texte de W. Helck, Die Prophezeiung des Nfr.tj (Otto Harrassowitz, Wiesbaden, 1992), ouvrage expédié avec les commentaires facilitant sa traduction.

Frais d'inscription, envoi de l'ouvrage inclus ("Die Prophezeiung des Nfr.tj") : 230,00 €

 

S'inscrire en ligne

Texte inclus

220,00 €

La Satire des Métiers

La Satire des Métiers peut être considérée comme l’un des dix textes les plus importants de l’Égypte ancienne. Connu uniquement par des sources scolaires du Nouvel Empire, bien que sa composition remonte au Moyen Empire, il est le premier représentant de ce genre littéraire visant à comparer, à leur désavantage, les différentes activités humaines avec le métier de scribe, seul garant de fortune et de prestige social. Le dossier comprenant les textes à traduire est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 260,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

260,00 €

Les Maximes de Ptahhotep

Connues principalement par le Papyrus Prisse, les Maximes de Ptahhotep, qui se donnent pour la transcription d’un enseignement de la Ve dynastie, sont l’un des chefs-d’œuvre de la littérature sapientiale égyptienne. Rédigées dans une langue recherchée et grammaticalement parfaite, mises dans la bouche d’un sage vieillard, ces maximes, exposent à un jeune homme, les règles déduites d’une longue expérience, permettant de réussir une vie et une carrière selon les principes de la Maât. Le dossier, comprenant les textes à traduire, est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 420,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

420,00 €

Le Dialogue du Désespéré

Le Dialogue du Désespéré, qu’un homme fatigué de vivre entretient avec son ba est l’un des textes les plus singuliers – et les plus difficiles – de la littérature égyptienne. D’une grande richesse, il mêle de courtes fables à des descriptions qui nous permettent d’apercevoir quelques-unes des conceptions que les Anciens Égyptiens avaient de la psychologie humaine. Le dossier comprenant les textes à traduire est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 200,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

200,00 €

Le Livre de la Vache du Ciel

Gravé, au Nouvel Empire, dans un certain nombre de tombes de la Vallée des Rois, le Livre de la Vache du Ciel est un texte indispensable à la compréhension de la civilisation égyptienne, puisqu’il contient la version égyptienne du mythe du péché originel, cause du monde imparfait dans lequel les hommes vivent et de la nature mortelle de ceux-ci. Le dossier comprenant les textes à traduire est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 270,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

270,00 €

Les Lettres aux Morts

Les Anciens Égyptiens vivaient parfois des situations qu’ils estimaient trop difficiles pour être résolues ici-bas. Exceptionnellement, certains demandaient de l’aide dans l’au-delà, en écrivant à un défunt de leurs relations. Une douzaine de lettres, dites Lettres aux Morts, nous sont parvenues, témoignant de telles pratiques. La connaissance du contexte de l’écriture de certaines lettres facilitera sa traduction et son analyse. Le dossier comprenant les textes à traduire est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 220,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

220,00 €

Les fondateurs de la XVIIIe dynastie

La connaissance du moyen-égyptien permet un accès direct aux sources historiques relatives à la fondation de la XVIIIe dynastie, telles qu’elles sont recueillies dans les Urkunden der 18. Dynastie, de K. Sethe et W. Helck, et Historish-Biographische Texte der 2. Zwischenzeit und Neue Texte der 18. Dynastie, de W. Helck. Nous vous proposons de lire et traduire les autobiographies d’Ahmès fils d’Abana, d’Ahmès Pennekhbet ou d’autres encore, qui, sous les ordres d’Ahmosis Ier, Thoutmosis Ier ou Thoutmosis II, combattirent en Égypte puis en Asie pour la plus grande gloire de la monarchie et de son dieu Amon. Le dossier comprenant les textes à traduire est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 220,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

220,00 €

Les guerres de Thoutmosis III

Après le règne de Thoutmosis II, la politique de guerre des souverains de la XVIIIe dynastie connaît une parenthèse d’une vingtaine d’années, occasionnée par la régence et le règne personnel de la reine Hatchepsout (1479-1458). Dès sa prise de pouvoir effective, Thoutmosis III va conduire en Asie, une série de campagnes et de conquêtes telles que l’Égypte n’en avait jamais connues, et que n’égaleraient pas celles des pharaons de la XIXe dynastie. Ces hauts faits, qui devaient marquer tant les contemporains de Thoutmosis III que sa postérité, sont commémorés, notamment, dans les fameuses Annales de Thoutmosis III à Karnak. Le dossier comprenant les textes à traduire est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 220,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

220,00 €

Des Instructions au vizir au Décret d’Horemheb

Les "Instructions au Vizir" détaille avec précision les devoirs et les charges de la fonction vizirale. Préservé dans la tombe de plusieurs vizirs de la XVIIIe dynastie, la version la plus complète se trouve dans la fameuse tombe thébaine de Rekhmirê, vizir de Thoutmosis III. Le "Décret d’Horembeb", quant à lui, est connu par plusieurs stèles, dont la principale se trouve au revers du môle ouest du Xe pylône de Karnak. Il traite dans le détail des réformes administratives édictées pour régler les séquelles de l’épisode amarnien. Ces deux textes, qui sont nos principales sources sur le gouvernement et l’administration, contiennent une multitude de détails passionnants et souvent peu connus relatifs à la vie quotidienne des sujets du pharaon.

Frais d'inscription : 420,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

420,00 €

Les inscriptions de la tombe d’Ankhtyfy

Gravée sur sept piliers de sa tombe rupestre de Moâlla, l’autobiographie du nomarque Ankhtyfy retrace quelques épisodes de la guerre civile opposant pour le contrôle de l’Égypte, à la fin de la Première Période Intermédiaire, les princes de Thèbes aux rois hérakléopolitains. Nomarque d’Hérakléopolis pour le compte des seconds, Ankhtyfy accroît son territoire en s’adjugeant le nome d’Edfou, puis combat les troupes d’une coalition des nomes de Thèbes et de Coptos… Des textes complémentaires permettent d’éclairer le contexte historique et politique du récit, d’illustrer son échec et le succès concomitant des rois-nomarques de Thèbes dans l’entreprise de réunification de l’Égypte. Le dossier comprenant les textes à traduire est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 420,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

420,00 €

Une Stèle Juridique de Karnak

Cette stèle expose les modalités de la transmission de la charge de gouverneur de la ville d'El-Kab sous le roi Nebiryeraou de la XVIIe, époque où les Hyksos régnaient encore sur le nord de l'Égypte. Le texte fournit d'importants détails sur les institutions et les grandes familles de l'Égypte de cette période. Nous vous proposons de traduire cette stèle à partir de la publication de W. Helck, Historisch-Biographische Texte der 2. Zwischenzeit und Neue Texte der 18. dynastie, dossier de texte expédié avec les commentaires facilitant sa traduction.

Frais d'inscription : 220,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

220,00 €

La Grande Inscription dédicatoire d’Abydos

Cette inscription, gravée sous Ramsès II en façade du temple de son défunt père Séthi Ier en Abydos, raconte comment le roi, lors d’un voyage à Thèbes dans la première année de son règne, découvrit l’édifice inachevé et à l’abandon, et ordonna immédiatement de remédier à cet état de fait. Par son texte et son vocabulaire, ce texte, d’une grammaire assez simple, représente une source majeure concernant l’architecture, l’administration des temples, et le culte des défunts dans l’Égypte ancienne. Le dossier, comprenant les textes à traduire, est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 260,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

260,00 €

Les inscriptions du Sinaï

Les membres des expéditions aux mines de cuivre et de turquoise du Ouadi Maghara et du Sérabit el-Khadim ont laissé un grand nombre d’inscriptions datant de l’Ancien Empire à la fin du Nouvel Empire. Elles nous informent sur les raisons de leur présence en ces lieux difficiles d’accès, sur l’organisation de ces expéditions et donc de la société égyptienne. La structure de ces textes évolue sensiblement au cours de la période. Ils sont présentés en fac-similés accompagnés de commentaires qui permettent la lecture des graphies particulières. Le dossier, comprenant les textes à traduire, est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 260,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

260,00 €

Adresses aux passants et Appels aux vivants

Depuis l’Ancien Empire, sur les parois des tombes et les stèles, les défunts s’adressent aux vivants afin que ces derniers respectent leurs sépultures et leurs inscriptions. Ils les invitent à faire des offrandes et réciter les formules funéraires. Dans ce sens, les morts menacent et promettent des bienfaits. Les variations des tournures témoignent de l’évolution des concepts funéraires. Le dossier, comprenant les textes à traduire, est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 200,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

200,00 €

Les guerres de Kamosis

Le recto de la Tablette Carnarvon I et les Stèles I et II de Kamosis, découvertes à Karnak en 1932-1935 et 1954, permettent de reconstituer un épisode important de l’histoire égyptienne : les guerres par lesquelles Kamosis, dernier roi de la XVIIIe  dynastie, a préparé le terrain à l’expulsion définitive des Hyksôs par son successeur Ahmosis Ier autour de 1540 av. J.-C. En termes très vivants, ces sources racontent comment Kamosis a pu repousser la domination hyksôs vers le nord, tout en empêchant le roi hyksôs Apopi de nouer avec les souverains nubiens de Kerma, une alliance stratégique qui aurait pris en tenaille le royaume de Kamosis. Bien qu’il s’agisse d’une guerre d’unification, les textes présentent l’entreprise comme une croisade, laissant entrevoir par ailleurs un raid de Kamosis jusqu’à Avaris du Delta, la capitale des Hyksôs. Il est à noter que ces textes contiennent les premières mentions égyptiennes de chevaux, de chars et de charrerie, le cheval n’ayant été que récemment introduit au Proche-Orient. Le dossier comprenant les textes à traduire est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 260,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

260,00 €

 

Hymnes à la crue du Nil

La crue annuelle du Nil a représenté l’un des fondements essentiels de la civilisation pharaonique. Cet hymne du Moyen Empire, et dont la paternité est parfois attribuée à Khéty, l’auteur de la Satire des métiers et de L’Enseignement d’Amenemhat Ier, en célèbre la venue, évoquant à la fois le mystère de son origine, et ses bienfaits pour le pays. Le dossier comprenant les textes à traduire est expédié avec les commentaires facilitant leur étude.

Frais d'inscription : 200,00 €

S'inscrire en ligne

Texte inclus

200,00 €

 

Extrait du réglement intérieur

Article I – inscription en cours sur place
1 - Toute annulation intervenant moins de dix jours avant le début d'un cycle de cours ou d'une visite-conférence entraînera une retenue de 20 % des frais d’inscription.
2 - Au-delà de cette date, aucun remboursement ne sera possible, sauf cas de force majeure dûment justifiée [maladie grave, décès, ou déplacement professionnel prolongé en province ou à l’étranger, empêchant d’assister au(x) cours choisi(s)…].
§ 3 - Le montant du remboursement sera alors calculé au prorata du nombre d’heures de cours restant à suivre à partir de la date de réception d’un avis écrit.

Article II
1 - L’administration se réserve le droit de retarder ou d’annuler un cours qui ne compterait pas un nombre suffisant d’inscrits ou de modifier les horaires pour des raisons ad­mi­nis­tra­tives (un minimum de douze participants par cours).

Article III – inscription en cours par correspondance
1 - Toute annulation intervenant plus de huit jours après l'envoi de la confirmation d'inscription, entraînera une retenue de 20 % des frais d’inscription et de la totalité de la valeur des supports de cours déjà expédiés.
2 - Au-delà d'une durée de trois mois après la date d'inscription, aucun remboursement ne sera possible, sauf cas de force majeure dûment justifiée (maladie grave, décès, ou déplacement professionnel prolongé en province ou à l’étranger, empêchant de pour­suivre l’étude du cours choisi). Le montant du remboursement sera alors déduit d'une retenue de 30 % des frais d’inscription, de la totalité de la valeur des supports de cours expédiés et du prorata des exercices déjà corrigés et retournés.

Tarif réduit
Les collégiens, lycéens et étudiants bénéficient d'une réduction de 25 % sur le montant des frais d'inscription – étudiants de moins de 26 ans (sur présentation de la carte d’étudiant – joindre une photocopie à l’inscription).

Mode de paiement des frais d’inscription
Le montant total des frais doit faire l’objet d’un paiement unique au moment de l'inscription, par carte bancaire, paiement en ligne via Paypal, chèque bancaire ou postal, ou mandat à l’ordre de l'Institut Khéops. Néanmoins, nous vous proposons deux modes de paiements échelonnés :
• un paiement en "trois fois sans frais" avec une carte bancaire. Le premier paiement a lieu au moment de l'inscription et les deux autres sont effectués au début des mois suivants.
•un paiement par deux ou trois chèques datés du jour de l’inscription, qui seront encaissés au plus tard durant les deux ou trois mois suivant le mois de l’inscription.